Atelier 2023: La bilharziose génitale chez la femme (BGF)

Découvrez l’un des problèmes de santé sexuelle et reproductive les plus négligés en Afrique subsaharienne.

Bridges to Development en partenariat avec La Fondation Apprendre Genève et The End Fund lancent un appel à candidatures pour l'Atelier de niveau 1 pour l'amélioration de la prévention, du diagnostic et du traitement de la bilharziose génitale chez la femme.

DEMANDEZ LE DOSSIER DE CANDIDATURE
See workshop information in English

Clôture des candidatures le vendredi 7 avril 2023 à 23h55 CET (UTC+1)

00

JOURS

00

HEURES

00

MINUTES

00

SECONDES

Cet atelier se déroulera du 4 au 19 mai 2023.

À qui s’adresse cet atelier?

Vous êtes incité à postuler si :

  • vous êtes un professionnel de santé travaillant dans un cadre clinique et qui effectue des examens pelviens dans un pays où la bilharziose est endémique. Par exemple, vous êtes médecin, obstétricien-gynécologue, infirmière praticienne ou sage-femme ; OU
  • vous êtes un professionnel de la santé qui fournit des soins, soutient ou oriente les femmes et les jeunes filles dans un pays où la bilharziose est endémique, mais ne pratiquant pas d'examens pelviens dans le cadre de votre travail.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience préalable de la bilharziose génitale chez la femme pour participer à cet atelier.

Comment la bilharziose affecte-t-elle environ 56 millions de femmes et de filles ?

La bilharziose est une maladie tropicale négligée véhiculée par l'eau qui touche plus de 450 millions de personnes vivant dans des zones à risque. Le parasite infecte à la fois les voies urinaires et génitales des personnes contaminées. Les signes et symptômes urinaires sont les plus connus, l'urine sanglante étant souvent le premier signe d'infection et le plus souvent ce qui est décrit dans la documentation médicale.

Ce que l'on ignore souvent, c'est que ce parasite affecte également la voie génitale. La bilharziose génitale chez la femme reste sous-déclarée, sous et mal diagnostiquée et largement non traitée.

La bilharziose génitale chez la femme a été décrite comme l'un des problèmes de santé sexuelle et reproductive les plus négligés en Afrique subsaharienne, où l'on estime que 56 millions de femmes et de filles sont infectées.

  • La bilharziose génitale chez la femme touche surtout les femmes et les filles vivant dans des situation de vulnérabilité en Afrique sub-saharienne.
  • Les femmes ayant contracté la bilharziose génitale sont plus exposées à l'infection par le VIH et à une mauvaise santé sexuelle et reproductive.
  • Pourtant, la bilharziose génitale chez la femme ne fait généralement pas partie de la formation médicale standard.
  • Les professionnels de la santé ne sont souvent pas familiers avec la bilharziose génitale chez la femme, ce qui conduit à des diagnostics erronés et à des traitements inappropriés ayant de graves conséquences sur la santé sexuelle et reproductive des femmes.

La souffrance des femmes et des filles due à la BGF peut être réduite, voire évitée.

Que vous soyez un professionnel de la santé travaillant dans un pays d’Afrique subsaharienne où la bilharziose est endémique ou un professionnel de la santé mondiale préoccupé par la santé des femmes, vous pouvez contribuer à changer les choses.

Cet atelier est une nouvelle formation en ligne, la première de ce type proposée aux professionnels de la santé pour la BGF, et utilisera la méthodologie unique d’apprentissage par les pairs de la Fondation Apprendre Genève.

  • Il vous offrira l'expertise de certains des praticiens les plus expérimentés au monde dans le domaine de la bilharziose génitale chez la femme, en utilisant un ensemble d'interventions fondées sur des données probantes pour vous aider à apprendre avec et par vos pairs ;
  • Il vous aidera à intégrer la bilharziose génitale chez la femme dans votre pratique en améliorant votre capacité à évaluer les facteurs de risque, à la prévenir, à la diagnostiquer et à la gérer ;
  • Il vous encouragera à considérer pourquoi et comment vous devriez plaider pour une action visant à réduire la souffrance des femmes et des filles due à la bilharziose génitale.

Qu’est-ce que la bilharziose génitale chez la femme (BGF) ?

La bilharziose est une maladie aiguë et chronique causée par des vers parasites, qui peut prendre deux formes principales : intestinale ou urogénitale. En l'absence de traitement, la forme urogénitale peut entraîner une bilharziose génitale chez la femme et la jeune fille. Les symptômes de la bilharziose génitale chez la femme comprennent des pertes vaginales, des douleurs pelviennes et des douleurs lors des rapports sexuels. La bilharziose génitale chez la femme peut entraîner de graves complications en matière de santé reproductive, telles que l'infertilité secondaire ou la grossesse extra-utérine.

Le diagnostic de la bilharziose génitale chez la femme repose sur un examen clinique visuel avec colposcopie par un personnel qualifié. Même lorsque des cas de bilharziose génitale chez la femme sont suspectés et référés, le manque de sensibilisation et de connaissances entraîne fréquemment un mauvais diagnostic et un traitement inadéquat.

À cause des difficultés d'accès aux services de diagnostic, de très nombreuses femmes et filles atteintes de bilharziose génitale chez la femme ne seront pas en mesure de recevoir un diagnostic et des soins appropriés dans un centre proposant la colposcopie. Dans ces cas, la compréhension des symptômes et des facteurs de risque peut grandement améliorer le diagnostic et le traitement proposé.

Il est essentiel de renforcer la détection et le traitement adéquat de la bilharziose génital chez la femme afin que les femmes et les filles n'aient plus à subir les conséquences d’un mauvais diagnostic ni d’un traitement inadéquat.

Ce que vous allez apprendre

Chacun des apprenants à cet atelier

  • devra développer un plan d'action pour intégrer la bilharziose génitale chez la femme dans sa pratique et pour établir et maintenir une culture de sensibilisation adaptée à son contexte ; et
  • soutiendra les autres participants qui seront également engagés à développer un plan d'action dans leurs contextes respectifs.

Si vous êtes un professionnel de la santé qui effectue des examens pelviens, cet atelier vous aidera à :

  • identifier les facteurs de risque et les symptômes de la bilharziose génitale chez la femme ;
  • distinguer la bilharziose génitale chez la femme d'autres maladies présentant des symptômes similaires, comme les infections sexuellement transmissibles ou le cancer du col de l'utérus ; et
  • vous exercer à diagnostiquer, traiter et enregistrer la bilharziose génitale chez la femme sur la base des meilleures recommandations mondiales.

Si vous êtes un professionnel de la santé qui ne pratique pas d'examens pelviens, cet atelier vous aidera à :

  • identifier les facteurs de risque et les symptômes de la bilharziose génitale chez la femme ;
  • différencier le bilharziose génitale chez la femme d'autres maladies aux symptômes similaires comme les infections sexuellement transmissibles ou le cancer du col de l'utérus ;
  • vous entraîner à identifier les femmes et les filles à risque face à la bilharziose génitale chez la femme ; et
  • vous entraîner à orienter les femmes et les filles à risque vers un diagnostic et un traitement appropriés.

Le Cadre de compétences pour la bilharziose génitale chez la femme (BGF)

Cet atelier est conforme au Cadre de compétences pour la bilharziose génitale chez la femme (BGF)

  • Ce cadre fournit une vision partagée de ce que les professionnels de la santé doivent être en mesure de savoir et de faire pour diagnostiquer, traiter et prévenir la bilharziose génitale chez la femme.
  • Il définit les compétences requises pour être considéré comme formé en matière de bilharziose génitale chez la femme à différents niveaux du système de santé dans les contextes endémiques.
  • Il a été élaboré dans le cadre d'un atelier interactif virtuel mené par Bridges to Development et la Fondation Apprendre Genève en étroite collaboration avec le département des maladies tropicales négligées (MTN) de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Ressources clés pour cet atelier

Les participants sont censés s'être familiarisés avec les deux ressources clés de cet atelier :

  • Foire aux questions de l’Atelier sur la Bilharziose génitale chez la femme. Ce document présente les réponses des experts sujets aux questions formulées par les cohortes précédentes de l’atelier. Il s’agit d’un document évolutif, qui fait l’objet de mises à jour et de révisions. Vous le recevrez lorsque vous demandez le dossier de candidature.

  • Le Cadre de compétences pour la bilharziose génitale chez la femme (BGF). Version française de l’article: Jacobson, J., Pantelias, A., Williamson, M., Kjetland, E.F., Krentel, A., Gyapong, M., Mbabazi, P.S., Djirmay, A.G., 2022. Addressing a silent and neglected scourge in sexual and reproductive health in Sub-Saharan Africa by development of training competencies to improve prevention, diagnosis, and treatment of female genital schistosomiasis (FGS) for health workers. Reprod Health 19, 20. https://doi.org/10.1186/s12978-021-01252-2.
  • La bilharziose génitale chez la femme : Atlas de poche pour les professionnels de la santé. Cet atlas a été développé par l'OMS en tant qu'aide visuelle pour sensibiliser à la bilharziose génitale chez la femme et pour faciliter le diagnostic clinique par les professionnels de la santé travaillant dans des environnements à faibles ressources, en particulier dans les zones rurales où la bilharziose est endémique.

Programme de l’Atelier

L'atelier combine à la fois des discussions de groupe en ligne et des activités individuelles hors ligne.

L’atelier se tient à distance et ne nécessite aucun déplacement.

  1. Vous développez votre projet principal hors ligne, en fixant les horaires qui vous conviennent.
  2. Par contre, trois séances obligatoires sont synchrones et nécessitent votre présence, votre concentration, et votre participation active pendant une à trois heures de temps sans interruption.

Le temps requis pour les activités individuelles est fourni à titre indicatif.

  • Session 1 (3 heures de discussion en groupe) : Comprendre la bilharziose génitale chez la femme et apprendre comment la prévenir, l'identifier, la diagnostiquer, la traiter et la gérer à travers des scénarios réalistes. 3 heures de discussion de groupe en ligne obligatoires.
  • Session 2 (3 heures de discussion en groupe) : Résoudre en groupe les problèmes réels de la bilharziose génitale chez la femme identifiés par les participants grâce à la méthodologie Scholar développée par la Fondation Apprendre Genève. 3 heures de discussion de groupe en ligne obligatoires.
  • Session 3 (3 heures minimum) : Rédiger et soumettre votre plan d'action pour améliorer l'identification, le diagnostic, le traitement, l'orientation et la prévention des maladies sexuellement transmissibles dans votre contexte. Il s'agit d'une activité individuelle hors ligne, avec une session optionnelle d'une heure de soutien par les pairs en ligne.
  • Session 4 (3 heures minimum) : Effectuer une évaluation structurée par les pairs pour donner un retour d'information sur les plans d'action des autres participants et pour recevoir un retour d'information sur votre propre plan d'action. Il s'agit d'une activité individuelle hors ligne, avec une session facultative d'une heure de soutien par les pairs en ligne.
  • Session 5 (2 heures) : Présentation par les participants des plans d'action développés avec discussion de groupe et retour d'information. Deux heures de discussion de groupe en ligne sont requises.

Le programme détaillé de l'atelier sera envoyé aux participants sélectionnés avant le début de l'atelier. Un soutien et un tutorat seront assurés avant et pendant l'atelier.

Qu’allez-vous en retirer ?

  1. Vous développerez les connaissances et les comportements nécessaires pour améliorer le diagnostic, le traitement et la prévention de la bilharziose génitale chez la femme dans votre contexte.
  2. Vous comparerez et partagerez les meilleures pratiques avec vos pairs et des experts mondiaux pour améliorer le diagnostic, le traitement et la prévention de la bilharziose génitale chez la femme.
  3. Vous apprendrez de vos pairs par le biais d'un dialogue formel et informel, ainsi qu'en donnant et en recevant des avis en retour.
  4. Vous serez connecté à une communauté nationale et mondiale engagée dans l'amélioration du diagnostic, du traitement et de la prévention de la bilharziose génitale chez la femme.
  5. Vous recevrez un certificat de participation pour attester de votre apprentissage et de votre pratique.
  6. Vous développerez vos compétences numériques pour collaborer et apprendre à distance.

Certification

Une fois l'atelier terminé avec succès et après validation de votre projet final par l'équipe de l'atelier et les experts en la matière, vous recevrez un certificat de participation attestant de votre réussite. Les détenteurs du certificat acceptent de montrer sur demande un portfolio de leur travail incluant le(s) projet(s) réalisé(s).

Exigences techniques

Les candidats doivent s'assurer qu'ils sont en mesure de répondre aux exigences suivantes.

  • Technologies de l'information : Vous devrez accéder à des plateformes numériques en ligne, regarder ou télécharger des vidéos, télécharger et mettre en ligne des documents, et utiliser Zoom pour les sessions en direct. Les participants doivent avoir accès à une connexion Internet fiable et à un navigateur standard de moins de deux ans (Firefox, Safari ou Chrome). Les utilisateurs d'Internet Explorer et de Microsoft Edge seront invités à utiliser un navigateur standard pour le cours. Certains apprenants utilisent Mobile Chrome en mode bureau pour travailler sur leurs projets de cours, mais ce n’est pas recommandé.
  • Accès à Internet : Des conseils spécifiques seront fournis à ceux qui ont des limitations de bande passante, un accès intermittent ou qui peuvent souffrir d'une interruption de leur connexion à Internet.
  • Langue : L'atelier est proposé à des dates différentes en français et en anglais. Les apprenants sont invités à prévoir du temps supplémentaire s'ils ne maîtrisent pas parfaitement la langue de l'atelier.

Confidentialité et protection des données

Cette initiative utilise l'approche Privacy by Design. Cela signifie que nous pensons aux implications de la vie privée avant de proposer une formation, que nous ne demandons pas d'informations dont nous n'avons pas besoin et que nous protégeons les informations que vous partagez. Nous mettons un point d'honneur à traiter la vie privée de nos apprenants comme nous aimerions être traités, en tant qu'individus. Nous traiterons vos informations avec respect.

Code de conduite

Les communautés Scholar de la Fondation Apprendre Genève se consacrent à l'apprentissage et à la création de connaissances. Nous considérons l'intégrité comme la base d'une collaboration fructueuse. Nous considérons donc l'honnêteté – dans la représentation de notre travail et dans nos interactions – comme le fondement de notre communauté.

Les membres de chaque communauté Scholar s'engagent à produire des travaux intègres, c'est-à-dire des travaux qui respectent les normes scientifiques et intellectuelles d'attribution précise des sources, de collecte et d'utilisation appropriées des données, et de reconnaissance transparente de la contribution des autres à leurs idées, découvertes, interprétations et conclusions. Tricher dans le cadre de travaux ou de projets, plagier ou présenter les idées ou le langage de quelqu'un d'autre comme étant les siens, falsifier des données ou tout autre cas de malhonnêteté, viole les normes de notre communauté, ainsi que les normes du monde de la vaccination en général. Les participants aux formations Scholar sont tenus d'adhérer à un code de conduite strict.

Toute violation du code de conduite peut entraîner le retrait de la formation, la perte de la certification (y compris les certificats Scholar antérieurs) et la notification de votre employeur.

Recherche et évaluation

La Fondation Apprendre Genève et ses partenaires peuvent examiner les projets élaborés par les Scholars et envisager d'utiliser certains d'entre eux dans le cadre de leurs efforts de communication, de plaidoyer et de formation. Il vous sera demandé votre consentement lors de votre candidature.

Les apprenants peuvent également être invités à participer à des recherches et à des évaluations par la Fondation Apprendre Genève et ses partenaires. La participation à ces recherches est entièrement volontaire, et vous pouvez cesser de participer à tout moment. Dans les cas où les apprenants ne donnent pas leur consentement, aucune donnée sur les apprenants ne sera collectée. La participation ou la non-participation n'aura aucun effet sur l'évaluation de votre performance lors de la formation ou sur votre relation actuelle ou future avec les organisations impliquées.

À propos du programme Scholar

  • L'approche Scholar de la Fondation Apprendre Genève combine les pédagogies les plus efficaces pour accélérer le développement des compétences requises pour mener le changement face à des défis d'une grande compléxité .
  • Il a déjà été démontré que l'approche Scholar permet non seulement de renforcer les compétences, mais aussi de favoriser la mise en œuvre collaborative de projets de transformation, qui commencent dans le cadre d'une formation mais dont la vocation est de contribuer à faire la différence.
  • L'Organisation mondiale de la Santé utilise l'approche Scholar depuis 2016 pour soutenir la planification d'actions et le développement des capacités au niveau national, pour traduire sur le terrain les directives de l'OMS afin d'améliorer les résultats de la vaccination. Plus de 30 formations ont déjà été mises en œuvre avec l'OMS au niveau international.

En partenariat avec END Fund

Depuis sa création en 2012, le END Fund a travaillé avec ses partenaires pour fournir plus d'un milliard de traitements. Le END Fund est la seule initiative philanthropique privée uniquement dédiée à la fin des maladies tropicales négligées (MTN) les plus courantes.

Bridges to Development

Bridges to Development (Bridges) est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui s’efforce de faire progresser le bien-être économique et social en soutenant les possibilités offertes aux communautés de surmonter les obstacles en matière de santé et d’éducation. Fondée en 2018, Bridges est située à Seattle, aux États-Unis, et à Genève, en Suisse. Bridges to Development se consacre à la mise à l’échelle de l’innovation pour améliorer les résultats de la santé internationale. Dans le cadre de cet atelier, Bridges offre le conseil de son expertise technique à propos de la Bilharziose génitale chez la femme (BGF).

Bridges to Development

La Fondation Apprendre Genève (TGLF) est une fondation privée suisse à but non lucratif qui tisse un réseau international de leaders des sciences de l’éducation afin de rechercher, d'inventer et d'expérimenter des approches révolutionnaires pour renouveler les modes d’apprentissage, favoriser l’émergence de nouveaux talents et d’un nouveau leadership, afin d'améliorer l’humanité et la société. En 2021, la Fondation a lancé son programme sur la Bilharziose génitale chez la femme (BGF) pour relier plus de 5,000 professionnels de la santé engagés des districts et des centres de santé.

À propos du développement de cet atelier

Cet atelier a été développé en 2021 dans le cadre du partenariat de la Fondation Apprendre Genève avec Bridges to Development et le «FGS Accelerated Scale Together (FAST) Package».